Traitement de la Covid-19 par la MTC contemporaine : entretien avec Angelina Cai

Traitement de la Covid-19 par la MTC contemporaine : entretien avec Angelina Cai

Depuis le début de la pandémie, Angelina Cai a traité plus d’une centaine de personnes, parfois dans un état grave. Son expertise sur le sujet a donné lieu à l’ouvrage « Vaincre le Covid-19 et autres virus par la médecine traditionnelle chinoise » (1). Suite à son premier entretien sur la gestion des virus et des épidémies en chine traditionnelle, Angelina poursuit son analyse du traitement de la covid-19 par la MTC contemporaine :

Les virus, en tant que micro-organismes, n’ont été découverts que récemment. Comment la MTC approche-t-elle le phénomène ?

Dans mon dernier livre Vaincre le Covid-19, je relate m’être occupée à distance pendant le premier confinement de plus d’une centaine de personnes présentant les symptômes ou diagnostiquées positives. D’une personne à l’autre, les soins proposés n’étaient pas identiques. Certes, il s’agissait de la même épidémie selon le concept occidental, mais mes préconisations étaient adaptées à chaque personne en fonction des symptômes, de son état général, de son alimentation et même de sa localisation. En effet, je n’ai pas recommandé les mêmes soins à des patients en France, en Italie ou en Chine.

J’ai eu des échanges permanents avec un groupe de médecins en première ligne à Wuhan pour combattre la maladie. Ils la classaient dans les catégories « maladie épidémique tiède » (温病,Wēn Bîng/Yî) et « maladie humide et tiède » (湿温, Shī Wen), tandis que mes observations en France correspondaient aux catégories « maladie épidémique tiède » (温疫, Wēn Bîng/Yî) et « maladie épidémique froide » (寒疫, Han Yî). L’explication est que le diagnostic de la langue donnait des résultats très différents d’un pays à l’autre, ce qui peut paraître d’autant plus étonnant pour un médecin occidental qu’il s’agit de la même « épidémie », du même virus.

C’est pourquoi la MTC traite en fonction des symptômes et non d’une maladie. Ce qui compte, en premier lieu, ce sont les conséquences des « énergies perverses », pas leur nom.

Ensuite, selon les situations, j’ai utilisé les diverses ressources entre pharmacopée, alimentation, acupuncture, moxibustion, bains de pied ou ventouses, le plus souvent en en combinant deux ou trois.

Comment prévenir les maladies provoquées par les micro-organismes et le sarscov2 en particulier ?

En plus des recommandations sanitaires, désormais bien connues de la population – comme se laver régulièrement les mains – en voici quatre spécifiques à la MTC :

1) Bien se couvrir, car dans la bible de la MTC, le Huang Di Nei Jing / Classique interne de l’Empereur Jaune, il est dit que ce sont les poumons qui dominent la peau et les poils. Pour protéger les poumons, il faut donc protéger correctement la peau et les poils. En effet, les énergies perverses peuvent arriver non seulement par les voies respiratoires, mais également par la transpiration et/ou la racine des poils.

2) Se coucher à une heure raisonnable, c’est-à-dire aller au lit entre 22h30 et 23h00 (heure de circulation du méridien de la vésicule biliaire qui permet d’évacuer les déchets du corps). Pour un adulte sont recommandées entre sept et huit heures de sommeil.

3) S’assurer d’avoir une alimentation équilibrée : ne pas consommer de produits hors saison, ni hors zone car, après la naissance, notre énergie vient majoritairement de ce que nous mangeons, l’équilibre alimentaire nous permettant d’avoir un équilibre d’énergie entre Yin et Yang.

4) Ne pas avoir peur : Nous savons qu’elle ne permet pas d’améliorer la situation. De plus, elle affaiblit les reins, donc notre système immunitaire, car elle est directement liée à ces organes. Pour l’éliminer, il existe plusieurs méthodes en MTC dont la respiration, les bains de pied, l’acupuncture, la moxibustion, le Qi Qong, etc.

Livre Vaincre le covid 19 et autres virus par la médecine traditionnelle chinoise

Au-delà de la prévention, la MTC a-t-elle un rôle à jouer directement dans le traitement de la covid-19 ou doit-elle intervenir en complément de la médecine « occidentale » conventionnelle ?

“La MTC a joué un rôle important dans la lutte contre l’épidémie à Wuhan et dans toute la Chine. Il est estimé qu’elle a traité environ 70 % des cas, y compris extrêmes, contre 30 % pour la médecine occidentale. Donc, l’une ou l’autre peuvent être utilisées, sans aucun doute.”

En revanche, pour la suppression des séquelles, mon expérience montre que la MTC peut obtenir de meilleurs résultats. J’ai traité des cas où les patients n’avaient pas recouvré la totalité de leurs facultés jusqu’à deux mois après avoir été soignés par la médecine occidentale. Pourtant, il a suffi d’une à deux semaines pour les remettre sur pied comme je l’explique dans mon livre. Quant aux protocoles de récupération, ils me paraissent largement plus développés dans la MTC dont l’objet est de renforcer l’énergie du corps afin de faire face aux maladies.

Comment anticiper le renforcement des défenses immunitaires pour faire face aux mutations probables du virus ?

Quelles que soient la nature des énergies perverses, il est recommandé de :

– Équilibrer l’énergie Yin(阴) et Yang (阳) ;

– Respecter les cycles horaires pour que les organes puissent se reposer et assurer leur fonctionnement optimal ;

– Manger équilibré : le matin comme un roi, à midi comme un prince, le soir comme un mendiant ;

– Ne pas consommer de produits trop froids, car ils alourdissent le travail des organes pour maintenir la température du corps à 37° ;

– Ne pas consommer de produits hors saison, ni hors produits locaux. C’est la raison pour laquelle un patient en France atteint de la même maladie qu’un patient en Chine sera souvent traité différemment, ainsi que je l’ai déjà signalé, et de préférence avec des produits et/ou des plantes locales ;

– Pratiquer la moxibustion, en respectant l’ordre préconisé par la MTC, à savoir les points du haut puis du bas, du dos puis du ventre (cf. Vaincre le Covid-19…) ;

– Pratiquer les exercices de Qi Gong, selon les possibilités de chacun, comme (易筋经) Yi jin jing, (太极拳) Tai ji quan, (八段锦) Ba duan jin et (五禽戏 ) Wu qin xi. Au choix, une fois par jour, 15 à 30 min à chaque séance.

  • (1) Pour approfondir « Vaincre le Covid-19 et autres virus par la médecine traditionnelle chinoise » d’Angelina Cai, 2021, Talma Studios.

Découvrez le service spécialisé en Médecine Traditionnelle Chinoise

Profitez gratuitement de l'ensemble de la plateforme

logo kiway

Julien Granata

Dr Julien Granata est Enseignant-chercheur - Membre du laboratoire Montpellier Recherche en Management - Coach Professionnel Certifié - Instructeur de méditation